La rééducation vestibulaire grâce à un kiné

Certains individus souffrent de vertiges et de mal de transport. Il y a aussi ceux qui ressentent une certaine sensation de déséquilibre. La kinésithérapie peut leur être d’une grande aide. On parle alors de kinésithérapie vestibulaire. Les détails.

La rééducation vestibulaire consiste à utiliser une plateforme de posturographie qui vise à la rééducation de l’équilibre et ce, de manière globale. Il faut savoir que cette spécialité kinésithérapeutique est utilisée pour le traitement des divers dérèglements de l’équilibre comme le vertige ou encore les troubles de l’équilibre. La notion de vestibule vient du fait que c’est l’organe de l’équilibre. Celui-ci se trouve à l’intérieur de l’oreille interne, près de l’organe de l’audition, connue aussi sous le nom de cochlée. Le vestibule donne en permanence des informations au cerveau quant à nos mouvement et aux positions de la tête. C’est alors que le cerveau transmet aux muscles et aux yeux la bonne posture pour maintenir l’équilibre. En ayant recours à la rééducation vestibulaire, le kiné va aider le patient à retrouver une certaine stabilité. Il va aussi essayer grâce à des techniques spécifiques de réduire la fréquence et l’intensité des vertiges. Par ailleurs, il va essayer de réduire les nausées, les maux de têtes et autres signes associés afin que le patient soit plus autonome.

Kinésithérapie vestibulaire : les bienfaits

La kiné vestibulaire est préconisée en cas de troubles du système vestibulaire. Ils peuvent se manifester de diverses manières à commencer par le vertige. On parle alors de vertige paroxystique positionnel bénin. La personne souffrant de vertige a l’impression de bouger comme si elle était en état d’ébriété. Elle est aussi préconisée pour soigner les troubles d’équilibre statique et en cas de névrite ou de parésie vestibulaire. Pour prendre en charge les troubles qui portent atteinte au système vestibulaire, la kinésithérapie n’est pas que le seul traitement mais vient en complément d’autres traitements. Son objectif est d’apprendre à l’organisme à s’adapter à la perte d’un de ses capteurs sensoriels. Le kinésithérapeute va aussi apprendre à son patient à changer de référentiel afin qu’il puisse retrouver l’équilibre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *